Noémi Alberganti | Tohu Wa Bohu

Noémi Alberganti

(*1980) est danseuse et chorégraphe. Sa recherche chorégraphique s’inspire principalement de sa pratique auprès de Rosalind Crisp (AUS) et d’Emilio Artessero (CH) ainsi que du Body-Mind Centering. Elle y explore la fabrication du mouvement dans l’instant à partir de la matière du corps. Ce travail d’improvisation spécifique se caractérise par une danse sensible, organique, dense, imprévisible et contrastée.
Noémi se forme à la danse à Genève en parallèle à ses études de Psychologie, ainsi que plusieurs mois à New York (José Límon Institute, Trisha Brown company, Merce Cunningham studio).
Depuis 2006, elle travaille en tant qu’interprète pour différents chorégraphes et metteurs en scène, dont Cisco Aznar, Foofwa d’Imobilité, Filibert Tologo, Mélissa Cascarino, Emilio Artessero, Dorian Rossel, Myriam Boucris et Yasmine Hugonnet. En 2011, elle crée la Cie Autotrophe avec Olivia Ortega. Ensemble, elles signent les pièces Incorpo (2012), A sec avec du sable (en coll. avec Raphële Teicher, 2013) et Incorpo II (2015). À partir de 2013, elle élargit son champ d’action en collaborant comme « regard chorégraphique » sur des projets de théâtre et de performance.
Depuis 2018, soutenue par Matières Productions, Noémi commence deux nouveaux projets : Hiatus avec le musicien Mael Godinat et Infini 1 – La vitesse des montagnes avec la dessinatrice et performeuse Milena Buckel.