Uncategorized | Tohu Wa Bohu

Uncategorized

Claire Firmann

By | Uncategorized | No Comments
Créatrice Lumière
régisseuse
responsable technique depuis 1991
Elle travaille régulièrement avec des compagnies de la scène indépendante romande

Elle a collaboré en théâtre avec entre autres les artistes suivants:
Sandra Amodio, Dimitri Anzules,Claude-Inga Barbey, Myriam Boucris, Fanny Brunet, Didier Carrier, Margarita Gingins, Geneviève Gühl, Loulou, Serge Martin, Michèle Millner, Paola Pagani, Joane Reymond, Yvan Rihs, Christian Scheidt, Claude Thébert, David Valère, Sandro Santoro,Valentine Sergo

En danse: Catherine Egger, Silvia Hodgers,
Manon Hotte, Patrick Mangold, Corina Pia, Mike Winter et Jozsef Trefeli

Elle à créé également des lumières pour des concerts à l’AMR- Genève, et dans la saison culturelle de Plan-les-Ouates.

Elle collabore régulièrement avec les Activités culturelles de l’Université de Genève

Occasionnellement, elle fabrique des accessoires de théâtres, et assume des créations scénographiques

Saison 2018-19

Septembre:
– création lumière pour Patrick Mangold Cie Adès dans le cadre du quart d’heure de Sévelin à Lausanne
– création lumière pour « le fil d’Ariane » par la Cie un nuage en pantalon au théâtre de l’Etincelle

Octobre:
-création lumière et régie pour tournée en Suisse (OMPI
et Cité Bleue à Genève, Rämibühl à Zurich, Theater am Käfigturm à Berne) pour « Jala » spectacle de danse indienne par l’association Omkara
-régies pour « le fil d’Ariane »

Novembre
-régies pour « le fil d’Ariane »
-technique et régie pour le festival d’impro « Fumigène » dans le cadre des Activités Culturelles de l’Université Genève

Décembre
-Création lumière de « Au nom de la mère » pour la compagnie de l’Ourag’enchant’é
-Création lumière pour « Prologues » au théâtre des Trois P’tits Tours à Morges

Janvier
-Création lumière pour Lorette Andersen « Aux pays de corbeau »

Février
-Création lumière pour « Christina, the girl king » par le collectif du Pif à l’Alchimic mise en scène de Sandra Amodio

Mars
-Création lumière pour « Accords et à Coeur » de Joane Reymond au théâtre du Tribunal à Antibes

Avril
-Création lumière pour « Scène au carré » au théâtre des Trois P’tits Tours à Morges

Mai
-Création lumière pour plusieurs ateliers théâtre de l’Université de Genève
-Création lumière pour le troisième volet de Visages Cachés, un projet de M.Boucris à la Comédie de Genève

Juin
-Régie lumière pour « Manque »de Sarah Kane m.en.s. G. Guhl au Galpon
-Création lumière pour les Ateliers de M. Boucris à la Julienne Plan les Ouates et salle communale de Compesières

Septembre
-Création lumière et régie pour « Qu’est il arrivé à Baby Jane » à l’Alchimic mise en scène de Silvia Barreiros

À suivre…

 

Peter Palasthy

By | Uncategorized | No Comments
est né à Lausanne le 22 septembre 1976.
Au carcan universitaire il préfère celui de l’auditeur libre composant son instruction au gré de ses besoins. De philosophie en lettres, de politique en littérature, il arrive au théâtre et à sa formation d’acteur au Conservatoire de Lausanne.
Il joue depuis 2001 en France, Suisse et Allemagne, suivant le fil de ses projets et de ses désirs.
Depuis 2005, il collabore régulièrement avec Julie Annen et  Pan ! (la compagnie), en tant que comédien, traducteur et adaptateur, à Bruxelles en Belgique.
En 2007, il se lance dans la mise en scène avec un premier spectacle : Les Tilleuls. L’expérience se révèle très enrichissante et ouvre la voie à d’autres créations comme Théâtre Fuyons (2010) ou Une petite expérience théâtrale avec César de Paepe (2011). Tous projets créés dans le cadre d’ateliers menés au sein d’institutions de santé bruxelloises.
Il collabore avec Tohu wa Bohu  comme acteur d’abord, dans Caillou en 2008 puis comme metteur en scène, pour Fée et Fée-rosse en 2010.

 

CV
PhotoPeter

Dominique Rey

By | Uncategorized | No Comments
Dominique Rey s’est formée en danse contemporaine/moderne et africaine. Son intérêt pour les danses mandingues l’a amenée à faire de nombreux séjours au Mali et au Brukina Faso pour perfectionner sa pratique auprès de danseurs/danseuses du Ballet National de Bamako et de la troupe Yelemba de Bobo-Dioulasso (Burkina-Faso). Sa recherche, son envie est de mettre en dialogue le langage contemporain et moderne avec le langage africain traditionnel. La découverte de la technique Silvestre en 2003, qui lie les danses afro-brésiliennes et la danse moderne, a fortement fait écho à cette recherche, et a beaucoup influencé son travail physique et son orientation dans la danse. C’est également cette année qu’elle fonde l’association Yata Dans’ avec Luanda Mori.
Elle a dansé avec la troupe Kinkiliba (Eléna Emery), dans les premières créations de Filibert Tologo (Kouman/2006 et Entre-Deux/2007), avec Luanda Mori (Sopro-Souffle/2010), Alidou Yanogo (La trace des pas de l’invisible/2013 et Tounga/2016 et 2018) et a dansé et joué dans la pièce Myriam Boucris (Cie Tohu Wa Bohu) « Dis Mémé, c’était comment ta vie ? » 2015 et « Je suis Boue » 2017.
Elle enseigne également la danse afro-contemporaine aux adultes, adolescents et aux enfants

 

Noémi Alberganti

By | Uncategorized | No Comments
(*1980) est danseuse et chorégraphe. Sa recherche chorégraphique s’inspire principalement de sa pratique auprès de Rosalind Crisp (AUS) et d’Emilio Artessero (CH) ainsi que du Body-Mind Centering. Elle y explore la fabrication du mouvement dans l’instant à partir de la matière du corps. Ce travail d’improvisation spécifique se caractérise par une danse sensible, organique, dense, imprévisible et contrastée.
Noémi se forme à la danse à Genève en parallèle à ses études de Psychologie, ainsi que plusieurs mois à New York (José Límon Institute, Trisha Brown company, Merce Cunningham studio).
Depuis 2006, elle travaille en tant qu’interprète pour différents chorégraphes et metteurs en scène, dont Cisco Aznar, Foofwa d’Imobilité, Filibert Tologo, Mélissa Cascarino, Emilio Artessero, Dorian Rossel, Myriam Boucris et Yasmine Hugonnet. En 2011, elle crée la Cie Autotrophe avec Olivia Ortega. Ensemble, elles signent les pièces Incorpo (2012), A sec avec du sable (en coll. avec Raphële Teicher, 2013) et Incorpo II (2015). À partir de 2013, elle élargit son champ d’action en collaborant comme « regard chorégraphique » sur des projets de théâtre et de performance.
Depuis 2018, soutenue par Matières Productions, Noémi commence deux nouveaux projets : Hiatus avec le musicien Mael Godinat et Infini 1 – La vitesse des montagnes avec la dessinatrice et performeuse Milena Buckel.

 

Denis Correvon

By | Uncategorized | No Comments
Né à Lausanne en 1974, il passe par deux apprentissages, confiseur et maquettiste, avant de découvrir le théâtre. Formé à l’école de théâtre Serge Martin de Genève, il suit d’autres stages de formation, notamment « la biomécanique théâtrale » avec Massimo Ali et « le chœur et le héros » sous la direction de Daniel Dones, en Belgique. Il a collaboré avec différents metteurs en scène, dont Oscar Gomez Mata, Daniel Wolf, Marielle Pinsard, Myriam Boucris et Stefania Pinnelli. En marge de la scène, il anime des ateliers avec des enfants et donne Stage et cours de formation dans la pratique du théâtre. Musicien, il pratique la basse, la contrebasse et triture de nombreux instruments comme le cornet, la guitare et le ukulélé. Côté caméra, il prépare son troisième court-métrage après « le Bunker » de Nicolas Veuthey et « Lili » de Cécilia Xing-Xang. Il s’amuse aussi à la pub pour le cinéma et la télé. En qualité de créateur il est membre fondateur de « La Balibaloo Compagnie » et « The Divine Compagnie ».

 

CV
denis

Isabelle Caillat

By | Uncategorized | No Comments
C’est avec Claude Delon que, petite fille, j’ai découvert le théâtre, à Genève ;  et c’est beaucoup grâce à elle que je me suis retrouvée quelques années plus tard au Stella Adler Studio of Acting de New York pour une formation professionnelle.J’ai eu la chance de faire de merveilleuses rencontres et de vivre de belles et fortes expériences, ici et là, mais plus ancrée à Genève depuis 2006…Au théâtre : Le Cid, avec Alain Carré ; Fish Love, avec Lilo Baur ; Bulle puis Caillou, avec Myriam Boucris ; Elvire Jouvet 40, avec M. Fernandez et J. Roman ; Eyolf avec Raoul Teuscher.Au cinéma et à la télévision : All That Remains avec Pierre-Adrian Irlé et Valentin Rotelli, Verso avec Xavier Ruiz ; T’es pas la seule avec Rita Productions, Petits Déballages entre amis avec Yaka Productions.

 

CV

Myriam BOUCRIS

By | Uncategorized | No Comments
Toute petite et déjà, le vertige de la danse, du théâtre et de la musique sous toutes leurs formes, très tôt mélangés et sur scène, hop-là : Ça commence comme ça !

Toute petite et déjà, le vertige de la danse, du théâtre et de la musique sous toutes leurs formes, très tôt mélangés et sur scène, hop-là : Ça commence comme ça !

Puis, c’est vrai, des Conservatoires, en danse, clarinette et Chant lyrique. De nombreux cours, ateliers, stages de théâtre : Elsa wolliaston, Roy Art theatre, Elly Ameling, Kurt Moll, Irène Jarsky, Lilo Bauer, André Steiger…

La scène avec Shakespeare, Molière, Marivaux, Xenakis, Musil, Pinter, Lanie Robertson, Kateb Yacine, Gilles Ségal…

Scène lyrique ensuite avec Bizet (Carmen), Ravel (Conception), Offenbach(Belle Hélène), Honegger (Le roi Pausole) Purcel l(Sorceress), Mahler (Kindertotenlieder), Janacek (Le journal d’un disparu)…

Une découverte passionnée du répertoire contemporain :Berio, Stockhausen, Jean-Pierre Drouet, Gilles Abravanel, Béatrice Thiriet, Jean-Louis Clôt…

Bien-sûr des metteurs en scènes pour donner forme à ces drôles d’aventures : Georges Werler, Christine Dormoy, Stéphane Braunshweig, Marcel Bozonet, Stanislas Nordey, Mariom Speck, Daniel Wolf, Reda Kateb, Stefania Pinelli…

De nombreuses et fabuleuses rencontres avec le théâtre musical, grâce à des créations en compagnie de musiciens et compositeurs africains et moyen orientaux :Yousif Hbeish, Inza Diabaté, Essaïd Mesnaoui, Kudsi Erguner…

La création enfin d’une compagnie : Tohu Wa Bohu, l’écriture de textes et musiques pour la scène qui donne naissance à des spectacles tissés de musiques : « Bulle », « Caillou », « Fée-Rosse », « Le rêve penché », « Combat de sable » ; et l’éclosion de ce trio, « Oyat », creuset de nos traces. Le plaisir intense de composer, d’écrire et de mettre en Scène et ce désir d’explorer encore et toujours, de brouiller les pistes.

 

CV