Myriam BOUCRIS | Tohu Wa Bohu

Myriam BOUCRIS

By janvier 3, 2015 Uncategorized No Comments
Toute petite et déjà, le vertige de la danse, du théâtre et de la musique sous toutes leurs formes, très tôt mélangés et sur scène, hop-là : Ça commence comme ça !

Toute petite et déjà, le vertige de la danse, du théâtre et de la musique sous toutes leurs formes, très tôt mélangés et sur scène, hop-là : Ça commence comme ça !

Puis, c’est vrai, des Conservatoires, en danse, clarinette et Chant lyrique. De nombreux cours, ateliers, stages de théâtre : Elsa wolliaston, Roy Art theatre, Elly Ameling, Kurt Moll, Irène Jarsky, Lilo Bauer, André Steiger…

La scène avec Shakespeare, Molière, Marivaux, Xenakis, Musil, Pinter, Lanie Robertson, Kateb Yacine, Gilles Ségal…

Scène lyrique ensuite avec Bizet (Carmen), Ravel (Conception), Offenbach(Belle Hélène), Honegger (Le roi Pausole) Purcel l(Sorceress), Mahler (Kindertotenlieder), Janacek (Le journal d’un disparu)…

Une découverte passionnée du répertoire contemporain :Berio, Stockhausen, Jean-Pierre Drouet, Gilles Abravanel, Béatrice Thiriet, Jean-Louis Clôt…

Bien-sûr des metteurs en scènes pour donner forme à ces drôles d’aventures : Georges Werler, Christine Dormoy, Stéphane Braunshweig, Marcel Bozonet, Stanislas Nordey, Mariom Speck, Daniel Wolf, Reda Kateb, Stefania Pinelli…

De nombreuses et fabuleuses rencontres avec le théâtre musical, grâce à des créations en compagnie de musiciens et compositeurs africains et moyen orientaux :Yousif Hbeish, Inza Diabaté, Essaïd Mesnaoui, Kudsi Erguner…

La création enfin d’une compagnie : Tohu Wa Bohu, l’écriture de textes et musiques pour la scène qui donne naissance à des spectacles tissés de musiques : « Bulle », « Caillou », « Fée-Rosse », « Le rêve penché », « Combat de sable » ; et l’éclosion de ce trio, « Oyat », creuset de nos traces. Le plaisir intense de composer, d’écrire et de mettre en Scène et ce désir d’explorer encore et toujours, de brouiller les pistes.

 

CV